e-ticket "J'aurai 20 ans en 2030"


Conférences en soirée ULIÈGE

Pour tout public (limité à 150-200 personnes sur base de la capacité de la salle).
Montant forfaitaire de 10 € par personne, comprenant la visite de l’exposition et la conférence sur base de l’horaire suivant : 


18h30 : visite de l’expo

19h30 - +-20h45 : une heure de conférence suivie de questions-réponses

Tickets en vente à la billetterie ou directement ci-dessous

17/04/2018 : Robots et personnages virtuels : objets et sujets d'émotions ?

Bruno Leclercq, Julie Delbouille et Anne-Lise Leclercq

Nous attribuons des attitudes psychiques à des dispositifs artificiels aussi bien qu'à des êtres naturels. Et nous développons des attitudes psychiques à l'égard d'entités virtuelles aussi bien qu'à l'égard d'objets réels. A partir d'analyses de philosophie de l'esprit, il s'agira ici de dégager quelques grands enjeux théoriques du "faire comme si" de la simulation, avant d'en évoquer quelques applications techno-scientifiques contemporaines très concrètes.

15/05/2018 : Quelle démocratie en 2030 ?

Quentin Michel, Frédéric Bouhon, Sébastien Brunet

Selon la phrase attribuée à Abraham Lincoln, la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Les trois intervenants, professeurs à la Faculté de Droit, de Science politique et de Criminologie de l’ULg, proposent de faire le point sur l’état de la démocratie aujourd’hui et de réfléchir à l’évolution de ce régime politique dans les prochaines années. Chacun traitera le sujet à travers un prisme particulier : celui de l’Union européenne et de ses institutions qui sont souvent perçues comme insuffisamment démocratiques, celui des droits de l’Homme qui sont à la fois des fondements et des limites à la démocratie et celui de la participation citoyenne. Ces différentes perspectives constitueront le point de départ d’un débat stimulant avec le public.

29/05/2018 : Notre jeunesse va-t-elle transformer notre société en mad max? Réflexions autour des comportements antisociaux chez l’adolescent.

Cécile Mathys

Depuis l’existence de données sur la délinquance juvénile, il existe une stigmatisation de cette catégorie d’âge avec la perception d’une augmentation des faits qualifié infraction et des comportements antisociaux en général chez l’adolescent. Par un questionnement historique et sociétal, ainsi que par le biais de données actuelles de recherche, cet exposé discutera des enjeux liés à l’adolescence et cherchera à comprendre la pertinence ou non de cette stigmatisation. Pour conclure, des perspectives d’action concrètes en vue de stimuler le développement de conduites (pro)sociales chez les adolescents d’aujourd’hui et de 2030 seront envisagées.

Notre site web utilise des cookies pour faciliter la navigation.